Chaque chausson trouve sa chaussette

« M’man, j’ai enfin trouvé LA femme de Vie ! Celle qui répond à TOUT ce que je veux … tu vas être contente, elle te ressemble ! »

Oups … Je crois fiston, qu’une grande discussion s’impose … non pas sur ton choix – je suis certaine que si cette personne me ressemble, elle doit être une excellente personne – mais plutôt sur ce que TOI tu veux dans la vie.

Je vais te confier un petit secret mon garçon : dans la vie, on ne choisit pas une personne pour ce qu’elle vient combler chez soi, mais plutôt une personne qui nous accompagnera dans nos projets de vie. Je m’explique …

Combler tes propres besoins
Fiston, quand tu es arrivé dans ma vie, il a fallu que nous, tes parents soyons présents et répondions à tes besoins de base, tels que te donner de la nourriture, te laver, te bercer, sécher tes larmes … t’offrir tout ça t’a donné la chance de te sécuriser tant dans notre relation affective que nous avons développée dans le fait que tu n’avais rien à craindre de nous ainsi que de ta famille.

Par la suite, tu as pu avoir des amis, aller à l’école, poursuivre tes rêves tout en ayant l’assurance que tu es une bonne personne parce que nous, tes parents, avons été présent, tant dans ton cœur que dans le regard que nous avons posé sur toi.

Les lacunes malgré tout …
Malgré tous les besoins qui ont été comblé par nous – et ils étaient nombreux – il est tout à fait normal que des blessures d’enfance t’ont été transmises (je t’expliquerai un jour pourquoi, si tu le désires) … ce qui fait que devenu adulte, l’inconscient se met à la recherche de la personne qui viendra panser ses blessures – sans les guérir. Cette autre personne se nomme habituellement « la/le partenaire de vie » Cette personne de vie vient donc combler tes besoins et/ou tes manques.

Crois-tu que ta partenaire de vie doive porter ce rôle dans ta vie ou penses-tu que ce soit toi qui puisses répondre à tes propres besoins ou accepter tes manques ?

Au début d’une relation, une personne aimante et attentionnée viendra combler nos besoins avec dévotion et empathie, mais avec le temps et pour toutes sortes de bonnes et de mauvaises raisons, les attentions deviendront de moins en moins présentes et les attentes de répondre aux besoins envers l’autre de plus en plus grandes. Là, s’installe une frustration intense parce que tu auras l’impression d’abandon, de rejet, d’infériorité, de jugement envers l’autre et ce, sans en comprendre véritablement le sens.

L’importance de bien se connaître
C’est pour cette raison, mon fils, qu’il est important de savoir ce qu’on veut être dans la vie, quelles sont nos valeurs propres et profondes et ce, AVANT d’entrer en relation et de s’engager avec une personne. Quels sont tes propres besoins et de quelle manière comptes-tu en tenir compte dans ta vie.

Par exemple, moi j’adore chanter, c’est viscéral, c’est un besoin que j’ai de m’exprimer. Ton père, aucunement ! Dois-je attendre qu’il daigne aimer chanter avant de pousser la note ? Non, au contraire ! Dès le début de notre relation, ton père était bien conscient que la musique faisait partie intégrante de ma vie et ça, c’était un point indéniable à notre relation … eh oui, c’est pour ça qu’il y a toujours eu un piano dans la maison !

… et de faire tes propres expériences
Tout ce que je t’ai dit s’acquiert avec tes expériences. Ce qui est important mon fils, c’est que tout au long de ton chemin de vie, garde toujours en tête que tu es la personne la plus importante, parce que tu es TOI d’abord, en relation avec l’autre.

Ceci dit, le secret d’une belle relation est, selon moi, la concession … dans l’égalité !

Et au-delà de tout ce que je t’ai dit… tu sais, j’ai bien hâte de la rencontrer !

Maman xxx

Vous désirez lire sur un sujet en particulier ou encore vous avez des questions concernant les sujets abordés dans ce blog ? Envoyez-moi vos suggestions, vos commentaires et vos questions à info@mariemontpetit.ca