Histoire de prolonger ses vacances …

,

À peine de retour de vacances, la réalité nous frappe de plein fouet ! Les factures n’ont pas pris de vacances, le temps ne s’est pas arrêté pour autant, la roue continue de tourner, le retour en classe est déjà bien amorcé et les activités d’automne pointent déjà leur bout de nez !

Fébrilité, anxiété, stress et angoisse, quoiqu’il en soit nous devons y faire face ! Mais comment faire pour retrouver ce temps paisible où tout était accalmie et tranquillité des jours chauds sous le soleil de juillet ? Comment fait-on pour ressentir et revivre ces moments où tout était bon et beau ?

La boîte à souvenirs
Un moyen que je prône régulièrement et de se créer « sa » boîte de souvenirs. Au fil des années, elle devient de plus en plus précieuse et elle me permet de retrouver instantanément ces beaux et bons moments.

Vous savez, de replonger dans votre mémoire positive vous permet de recevoir une dose d’endorphines équivalente à celle que vous avez reçue lorsque vous avez vécu ces moments heureux ! Les souvenirs contiennent beaucoup plus que des mots : un souvenir possède des ramifications dans tous nos systèmes sensoriels et il est faux de croire qu’un objet ne peut réveiller que des images ou des sons . Ainsi, vous disposez de plusieurs canaux pour accéder à votre boîte à souvenirs !

Baskatong 2011-2 023

Comment bâtir sa boîte à souvenirs ?
C’est bien simple : procurez-vous une boîte à votre image – ou façonnez-la selon votre créativité. Elle peut être de n’importe quelle taille ou forme. Si l’on veut qu’elle soit durable, il faudra qu’elle soit robuste; on peut utiliser une boîte métallique fermant à clé, un panier ou une boîte solide. À l’intérieur, vous y mettez une image, une photo, un caillou … un objet significatif et symbolique qui vous rappelle de bons et beaux moments. Dans la mienne, j’y a mis – entre autre chose – une carte d’anniversaire spéciale que mes enfants m’ont remise il y a quelques années et que j’ose relire de temps à autre quand la tumulte devient omniprésente.

Peu importe ce que vous y mettez, l’important est que l’objet est une signification particulière pour vous et vous emporte là où il fait bon et beau : une carte postale d’un voyage que vous avez fait, une lettre que vous avez reçue, une photo d’un ami; il n’y a pas de limites aux souvenirs et de faire l’exercice permet d’immortaliser ces beaux et bons moments. Vous pouvez également y mettre, sur un bout de papier un résumé d’une conversation téléphonique, une clé USB avec les chansons favorites de vos enfants, des histoires drôles de votre famille ou simplement un mot doux que vous aimez entendre et dîtes-le à haute voix !

Il est important de noter ici qu’une boîte à souvenirs n’est pas un endroit pour conserver d’importants documents ou des objets de valeur ! La boîte à souvenirs permet de replonger dans le passé afin de retrouver, l’espace d’un moment, cette sensation de paix et de bien-être.

Ça fait du bien les souvenirs
Les souvenirs s’avèrent ainsi des ressources très précieuses qui vous permettent d’effectuer des « dépôts » dans votre compte d’énergie. Lorsque vous êtes fatigué, que tout vous pèse et vous énerve, prenez quelques instants en plongeant dans votre boîte à souvenirs; prenez le temps de retrouver les sensations de votre corps associées aux bons souvenirs; portez attention au calme qui vous envahit et surtout, ne craignez pas de vous y abandonner !

Comme le chantait si bien Adamo « On a beau faire, on a beau dire, ça fait du bien les souvenirs; les bons moments qui nous appartiennent, les tendres secrets, les arcs-en-ciel dans la mémoire qui gardent en éveil les raisons de croire que nous y étions ».

Quels seront les premiers objets que vous déposerez dans votre boîte à souvenirs ?


BEAULIEU, Danie, Techniques d’Impact pour grandir, Éditions Académie Impact, 2000