PRENDRE SOIN DE SOI … DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE !

Dans la frénésie du temps qui passe, des horaires trop chargées, de la course folle entre deux rendez-vous, le métro-boulot-dodo, on retrouve notre oreiller le soir, exténué et surtout anxieux de tout ce qui reste à faire pour les uns et pour les autres.

On sait tous comment faire pour prendre soin de soi : un bon massage, une marche de 30 minutes par jour, allez voir un film, se retrouver autour d’une table bien garnie en famille ou entre amis, se détendre, bien manger; mais de la théorie à la pratique, il y a tout un monde !

Combien de fois par semaine – à mon bureau ou dans mon entourage – j’entends cette phrase : « Je suis épuisé, brûlé, je n’en peux plus ! Je me sens écartelé entre les demandes des uns, la famille et mon travail » La première réflexion qui me vient en tête à ce moment-là est : mais qu’est-ce qui vous a amené à cet épuisement et d’où vient cette envie folle de devoir « tout » faire ? … La réponse est souvent : « Je n’ai pas le choix ». Bon, allez … on va démystifier tout ça !

Des prétextes pour ne pas prendre soin de soi, on en a tous … « Je n’ai pas le temps de m’occuper de moi », « À quoi ça me sert finalement », « Je n’ai pas les moyens financiers », « Je ne mérite pas » ou encore », « Je ne me sens pas le droit de me faire plaisir » sont les excuses boucliers – des mécanismes de défenses que l’on met le plus souvent en avant – des croyances bien ancrées – qu’il faut cerner puis démonter pour finalement se porter à croire que chaque personne vaut la peine de s’investir !

Prendre soin de soi, ça s’apprend – comme tout le reste ! Il est important d’apprendre à limiter sa disponibilité pour réserver aux autres des périodes d’attention de qualité et s’assurer à soi-même des moments de tranquillité et de ressourcement – et de prendre ce temps de disponibilité pour vous !

Vous savez, toute bonne entreprise qui se respecte affiche clairement ses heures d’ouvertures et de fermetures – qui varient en fonction de son mandat, des jours de la semaine ou de ses activités. S’il arrive qu’une entreprise soit disponible 24 heures/jour, il y a changement de personnel, parce que l’entreprise est consciente qu’une personne ne peut être présente et efficace tout le temps, tous les jours !

L’entreprise profite de ce temps de fermeture – ou de changement de personnel – pour faire du ménage, revamper les bureaux, aérer l’air vicié, remplir les tablettes, etc. Ce sont pendant ces moments-là que l’entreprise se refait une beauté pour être plus disponible pour sa clientèle.

Revenons à vous … quelles sont vos heures d’ouverture et de fermeture ? Où prenez-vous le temps de penser à vous, de prendre un temps pour recharger vos batteries ? Croyez-vous perdre « votre clientèle » si vous affichez clairement votre disponibilité ?

De petits trucs pour commencer …
Loin de moi de vous exiger en vous abonnant à un SPA pour les 12 prochains mois ou encore d’accourir au gym du coin à vous efforcer d’aimer le tapis-roulant ! De simples petits gestes, pour vous aimer davantage, pour vous efforcer à prendre du temps pour vous, pour recharger votre « batterie intérieure » :

• Un petit « 10 minutes » par jour
Choisissez-vous un bloc de 10 minutes par jour pour allez prendre l’air, le temps de vous faire un thé, d’écouter le silence ou de méditer. Mettez-le à l’agenda, comme un rendez-vous avec vous-même – tout en prenant conscience que ce temps là, il n’est QUE pour vous !

• Apprivoisez le plaisir
Vous avez des émotions inconfortables (gêne, culpabilité, tension) lorsque vous prenez ce temps pour vous ? … Apprivoisez ces émotions qui vous empêchent de vivre et de recharger vos batteries – regardez-les et accueillez-les; regardez plutôt les bienfaits – même à court terme – sur ce temps d’arrêt que vous vous octroyez !

• Félicitez-vous !
Chaque petit pas, chaque petite attention que vous vous accordez est un immense pas vers un mieux-être. D’avoir réussi à s’octroyer un premier temps d’arrêt est déjà un pas positif !

Allez-y ! Que ferez-vous, pour VOUS, dans les prochaines semaines ?